INPH

 

DISCOURS D’EAUBONNE: RISQUE OU CHANCE

Paris, le 14 février 2018,

   

L’INPH, 1ère Intersyndicale des Praticiens Hospitaliers, a pris acte de l’intérêt marqué par le Premier Ministre Edouard PHILIPPE en faveur de la rénovation de l’offre de soins.

Compte tenu de l’état des lieux, c’est en soi une bonne nouvelle.

La seule ?

Un calendrier est fixé, des groupes de travail vont se mettre en place ainsi qu’un observatoire de la qualité de vie au travail.

L’INPH participera et tiendra toute sa place dans cette période de consultation de 3 mois car rien ne peut être entrepris ni fait sans le concours des professionnels concernés.

C’est donc une participation de l’INPH sous conditions.

N’oublions pas que l’Hôpital Public – coeur battant du système de santé – ne pourra pas se rénover ni fonctionner sans les acteurs au 1er rang desquels les Praticiens Hospitaliers.

Aucun plan d’action ne sera effectif et pérenne sans revalorisation des carrières médicales à l’Hôpital Public.

L’INPH sera particulièrement vigilante pour éviter la tentation d’une privatisation totale ou partielle des hôpitaux, bien que la situation déficitaire permanente non réglée de certains hôpitaux pourrait laisser craindre qu’elle surgisse tout à coup comme étant la solution miracle.

Docteur Rachel BOCHER
Présidente de l’INPH


INPH – 43 avenue du Maine - 75014 Paris